SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Accueil > Technique et réalisations > Récepteurs ondes courtes > Le "BINIOU", récepteur PO-GO

Le "BINIOU", récepteur PO-GO

Un récepteur simple GO et PO pour débutants par F5HD

samedi 21 juillet 2012, par Denis F4ANN

CAPTEZ VOTRE RADIO LOCALE EN PO OU GO

Ce petit ensemble ludique monté sur circuit imprimé alliant une BF composée d’un circuit intégré LM386 et d’un transistor BC550C monté en détecteur est un montage plaisant et simple à réaliser permettant de capter les émetteurs locaux en modulation d’amplitude en PO ou GO. Il fonctionne du premier coup et ne comporte qu’un seul réglage, la tension de base du transistor BC550. La modulation est très satisfaisante. Ce récepteur n’est pas un modèle de grande sensibilité au vu des éléments utilisés, mais permet au débutant de franchir une marche vers la réalisation de montages plus complexes dans le cadre de la voie l’amenant vers l’étude des dispositifs de télécommunication et de la radioélectricité en général.

LE SCHEMA :

Généralités et fonctionnement :

Le signal est amené par l’antenne vers un circuit accordé composé d’une self et d’un condensateur variable, antenne ferrite ou filtre passe bande. (voir schéma). Ce circuit accordé déterminera la fréquence à recevoir. Le signal part ensuite au travers du condensateur de 100pF vers la base du transistor détecteur qui joue également le rôle d’amplificateur. C’est pour cela qu’on choisira un transistor ayant un gain en courant (Hfe) convenable genre BC550C ou tout autre transistor du même style.

Le transistor est polarisé en classe B par les deux résistances de base, une 68K allant vers le + et une 50K ajustable allant vers la masse. Cette dernière permet d’ajuster la tension sur la base qui sera fixée à une valeur égale ou légèrement inférieure à la tension de saturation du transistor qui est de 0,6V environ.

La tension de polarisation est prise sur la diode Led de couleur rouge en série avec une résistance de 1K. Aux bornes de la diode nous avons une tension quasiment constante de 2V environ . Cette tension est divisée et ajustée par le pont de résistances puis envoyée sur la base du transistor. Ce dispositif de pseudo stabilisation évite une modification de la classe de fonctionnement dans le cas d’une chute de tension de l’alimentation si cette dernière est fournie par une pile. Avec une baisse de tension de 3 volts de la pile de 9V le poste fonctionne encore ce qui ne serait pas le cas si la polarisation sur le pont diviseur était prise directement sur la pile. La diode Led peut être montée comme indicateur de mise en route sur le panneau avant ou boîtier s’il y a lieu.

Consommation du montage en fonctionnement normal : entre 20 et 40mA suivant le volume BF.

Classes de fonctionnement :

Dans un montage à émetteur commun, une polarisation en classe B signifie que la tension de repos Vbe a été choisie égale à la tension de seuil de conduction du transistor soit 0,6 V environ. Dans cette configuration le courant collecteur Ic est de 0. Tout signal négatif apposé à la base du transistor l’amènera en dessous de son seuil de conduction et ne sera pas amplifié. En contrepartie, tout signal positif amènera le transistor dans la zone linéaire de sa caractéristique et sera donc amplifié. Nous avons donc la moitié du signal ( 180°) qui est amplifié ce qui correspond à une détection.

Le signal est ensuite récupéré sur le collecteur du transistor et part au travers du potentiomètre de réglage P2 du volume BF vers l’amplificateur LM386 et le haut-parleur de 8 ohms.

Implantation des composants :

Le circuit accordé :

De nombreuses configurations sont possibles. Nous en retiendrons deux ce qui ne vous empêche pas d’expérimenter d’autres configurations. On peut utiliser une antenne ferrite récupérée sur un poste à transistor. Cette antenne ferrite comporte généralement deux enroulements, un pour les PO et un pour les GO. En les commutant par un interrupteur suivant le schéma, on peut capter une bande ou l’autre.

Pour ceux qui n’ont pas ce genre de pièce, le circuit accordé peut être composé tout simplement de selfs de chocs moulées facilement disponibles dans le commerce. Dans le département de la Moselle, 3 émetteurs sont reçus dans de très bonnes conditions avec le circuit accordé décrit ci-dessous constitué avec ces selfs.

EUR1 (183 Khz) et LUX ( 237 Khz ) sur GO et Radio Nancy ( 838 Khz ) sur PO.

Dans le département de la Moselle, compte tenu de la proximité des antennes d’EUR1 et de Radio Luxembourg, il a été nécessaire de monter un circuit passe-bande en utilisant un CV à deux cages ce qui a permis d’augmenter un peu la sélectivité et de séparer les deux stations qui n’interfèrent alors plus l’une sur l’autre.

Les 4 selfs utilisées sont des 1mH identiques et connectées en série directement sur le CV, 2 par branche ce qui fait 2mH par cage. Le rapprochement ou l’éloignement d’une branche par rapport à l’autre ( voir photo) permet d’augmenter ou de diminuer la sélectivité. Avec 2mH et 500 pF de CV on couvre grosso modo de 160 à 850 Khz en admettant une capa résiduelle du CV de 20pF. On couvre donc une partie des GO et une partie des PO avec le même CV.

Le circuit passe-bande :

Pour un récepteur devant couvrir uniquement les PO on prendra des selfs de 100µH en série, deux en série, ce qui fait 200µH par branche. La couverture sera de 500Khz à 2 Mhz grosso modo avec un CV de 500pF.

L’antenne :

Elle peut aller d’un bout de fil d’un mètre à une antenne long fil de 20 m ou plus suivant la force des signaux présents, paramètres en relation avec la distance séparant le récepteur de la station émettrice. Il faut prendre en considération que la partie HF de ce récepteur n’utilise qu’un seul et unique transistor.

Réglages :

Ils se résument à peu de choses. Montez d’abord la BF, connectez un haut-parleur et testez son fonctionnement. Ajustez ensuite la tension sur la base 0,6V par rapport à la masse. Le réglage est terminé. Mais on peut très bien faire le réglage à l’oreille au vu de la qualité de réception sans le voltmètre. Connectez une antenne ferrite et le CV, ou une filaire avec le dispositif des selfs de 1mH décrit ci-dessus, mettez le volume BF à la moitié de sa valeur, actionnez le CV et recherchez une station.

Il est utile de préciser qu’aucun son n’émane du haut-parleur si le réglage du CV est à côté de la station à capter. Le récepteur ne fait aucun bruit, il est quasiment muet même avec le gain BF à fond comme c’est le cas d’un poste à galène. Une fois une station captée, on peut éventuellement retoucher légèrement l’ajustable de 50K pour une qualité BF correcte. Trop de tension sur la base provoque un ronflement et coupe la réception. Pas assez de tension diminue le gain et le volume de réception.

Quelques photos :

Le montage en phase de test

La platine montée

Détail du filtre d’entrée

F5IVK Serge m’a signalé avoir capté EUR1 et LUX en GO avec une antenne ferrite dans de bonnes conditions du côté de Metz sans le filtre passe-bande, les deux stations n’interférant nullement l’une sur l’autre. La raison est uniquement liée à la situation géographique en question. Mon QRA est à 30 km des antennes d’EUR1.. !

Le typon du circuit imprimé est vu côté composants. La face cuivre du circuit est donc à poser dessus pour l’insolation.

Typon du Biniou

73 QRO, Raymond F5HD

Répondre à cet article