SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Accueil > Technique et réalisations > ANTENNES > Antenne HF LZA 9-6 / F5BQU

Antenne HF LZA 9-6 / F5BQU

mercredi 28 juin 2017, par Denis F4ANN

Projet LZA 9-6

Pose d’un pylône et d’une beam 9 éléments 6 bandes.

Depuis mon retrait du monde professionnel je me consacre entièrement à mon job, la radio. J’en rêvai depuis longtemps, d’un pylône et d’une yagi.

Pour concrétiser ce projet il a fallu considérer une tonne de critères, le choix de l’aérien, le support, etc... Ouf, pas de souci de place, c’est déjà ça.

Il a fallu allouer un budget à ce projet et respecter strictement le cahier des charges (dur, dur). Définir les critères ; le choix des bandes de travail, la surface de l’antenne, le type d’antenne, le choix du pylône, sa longueur…doit-il être basculant ou non, avec chariot ou pas etc…le câble coaxial, le choke balun, autant vous dire que j’ai passé quelques nuits blanches à me triturer les méninges.

II a fallu prendre une décision et j’ai choisi une LZA 9-6 que j’ai fait venir expressément de Bulgarie. Bien évidement avant de me lancer dans cette aventure, sur la toile et dans tous les forums Français, Américains et Italiens, j’ai lu tous les commentaires concernant cet aérien.

Voici le lien du site où j’ai trouvé mon bonheur : http://lz-yagi-antenna.eu/site/Products_LZA-9-6.html

Caractéristique de l’antenne par le constructeur :

Réception des colis

En début décembre 2016, timidement j’ai passé la commande. Deux semaines après, par le biais de transporteurs internationaux, deux colis séparés sont arrivés à quelques jours d’intervalle. J’avoue que j’avais énormément d’appréhension concernant cette livraison.

Enfin la voilà, après le déballage des colis, je ne pouvais plus me rétracter, il a fallu passer concrètement à la réalisation du projet et commencer à énumérer les étapes : réalisation d’un socle, montage du pylône, assemblage de l’antenne et installation de la LZA 9-6.

Le rotor

En Allemagne, lors d’une HamExpo, je pensais faire une affaire. J’avais acheté un rotor d’occasion avec son pupitre le KR400. Franchement, je pensais m’en sortir à bon compte, mais au QRA, surprise. J’ai vite appris à mes dépens qu’il n’était pas fiable.

Avec Walter (F5ONL) nous avions essayé de le réaligner, mais après plusieurs essais non concluant et ne souhaitant pas prendre de risques, j’avais décidé de remplacer le potentiomètre de recopie du signal. Le nouveau potentiomètre acheté sur le net ne correspondait pas totalement à l’original. Sans doute cette pièce avait déjà été remplacée et adaptée par son ancien propriétaire. Conclusion, j’ai acheté un Yeasu G-1000DXC neuf de chez neuf.

Le chock balun

Suivant les instructions du regretté André F5AD, j’ai confectionné un choke balun que j’ai installé dans le grenier à environ 3 mètres de l’antenne.

Réalisation du socle

Rien à voir avec un pylône auto-porté, je n’ai pas fait une fondation tel qu’on le fait habituellement. Mon pylône de 11.5 mètres en aluminium est adossé sur 2 tiers de sa hauteur au mur de la maison. Un socle suffit largement. Il est fixé solidement au mur par des attaches que j’ai confectionnées.

AVANT :

APRES :

Pour la mise à la terre du pylône, là aussi les avis divergent et deux théories s’affrontent : mettre ou ne pas mettre le pylône à la terre. Moi j’ai fait le choix d’une mise à la terre.

Montage du pylône

Après avoir modifié la tête de mât en acier galvanisé que le radio club F6KFT m’a vendu, j’ai confectionné la semelle sur lequel repose le pylône. Avec le fiston, on a monté et assemblé les 3 éléments de 3 mètres du pylône, mais n’ayant pas le matériel adéquat nous avons dû nous arrêté là.

La tête de mât d’une longueur approximative de 1.20m frisait allégrement les 35 kilos, le rotor Yaesu G-1000DXC était visé dessus. Tout seul, Denis (F4ANN) a monté et installé le dernier élément du pylône sans aucune difficulté.

Assemblage de l’antenne

Pour le montage de l’antenne il m’a fallu une journée entière avec mon XYL et ce n’était pas si simple.
Il fallait absolument rester concentré, car dans un carton deux lots se sont mélangés et il a fallu jouer du pied à coulisse pour retrouver les petits.

Le lendemain avec Jean-Marie (F1BOW) et François (F6APV) nous installions les fourches et les selfs à air pour le 7 et 14 Mhz et terminions l’assemblage. Au fur et à mesure que nous assemblions l’antenne, il ne restait plus d’emplacement libre sur le gazon. Je réalisais à quel point cette antenne est immense, mais que dis-je….c’est un monstre.


Installation de l’antenne

Je n’ose pas vous raconter comment nous avons hissé cette antenne. Le pylône est adossé à la maison au milieu d’une pergola le rendant inaccessible à sa base. Ce n’est pas comme si on avait un pylône au milieu de nulle part où il suffit simplement de hisser l’antenne à la verticale. Nous avons dû élinguer l’antenne à plusieurs endroits. Bref je vous laisse imaginer la suite, oui, elle a souffert et moi aussi.

Quelques jours après, un élément qui compose un des croisillons (réflecteur) s’est fait la malle, avec Denis (F4ANN) trois semaines après nous avons dû la poser à nouveau sur le toit, du coup nous avons passé en revue toutes les fixations.

Sur la potence qui sert à tendre les tirants de maintien de l’élément du 7 et 14 MHZ, deux colliers supplémentaires ont été rajoutés.

Maintenant, l’antenne est tendue comme une corde de violon. Pourvue qu’elle tienne, mais ça c’est une autre histoire.

Le rendement

Je tiens à préciser que j’ai monté l’antenne avec les longueurs prédéfinies par le constructeur et n’ai pas fait d’ajustements « mécaniques ». Sur certaines bandes j’ai un ROS inférieur par rapport aux valeurs données par le constructeur.

En CW avec mon TS2000 et 100 watt en sortie, j’ai d’excellents reports : le CHILI du 599, la Chine du 559, le Canada du 599. J’ai du mal avec l’Australie et l’Afrique, c’est bizarre.

En phonie sur le 7 MHz, avec les quelques QSO que je fais, j’ai souvent de très bons reports, 59 et la plupart du temps je reçois du 59+20 sur tout le 7 MHz depuis l’Italie. En Europe, en général mes reports sont plus que corrects, de 57 à 59. Quand je passe du dipôle à la LZA 9-6, je gagne quasiment 3 traits sur le S-mètre et avec du QRN en moins c’est simplement génial.

Un grand merci à mes amis qui m’ont aidé à réaliser et finaliser ce projet :
F5ONL – F1BOW - F4ANN – F6APV – SWL Roberto -Samuel mon fils et mon YL

73 de Sébastien F5BQU

Répondre à cet article